L'Atelier Blanc

 

Joséphine de la Baume, sublimement blonde au festival des Champs-Elysées, portait une pochette en Daim. Son adresse? L’Atelier Blanc où le coloriste Frédéric Mennetrier orchestre tel un maître son équipe d’experts de la couleur.

Le rendez-vous est donné à 10H30. On m’avait dit de prévoir 4 heures. Je prévois la journée. Je tape le code de cette adresse confidentielle.  Je sonne à la porte blindée. Un lapin blanc vêtu d’une redingote me devance en courant. Il sort sa montre « Je suis en retard…je suis en retard » et entre. On m’ouvre. C’est pas le moment de chuter. Le blanc me tape à l’oeil. Comme le regard de Frédéric. Instantanément, le coloriste me met à l’aise. « Bonjour, on s’est déjà vu, non? On se tutoie, c’est plus cool. » La chatte Dina prend mes affaires, me propose « un thé vert de chine? Un Earl Grey au fleur bleue? » Je m’assoie à la grande table prêt du chapelier fou qui boit son thé. « De quoi, as-tu envie? » me demande le coloriste tout en observant mes cheveux, mes yeux, ma peau et le cuir sur les manches de ma veste en coton bleu nuit. Moi qui suis châtain clair, je m’étais imaginée, blonde, rousse, brune… »j’aimerais bien éclairer un peu, surtout les pointes. A la question « qu’est-ce que c’est une belle couleur pour toi? ». Je réponds « une belle couleur est celle qu’on ne voit pas. » Finalement, je décide de lui montrer l’Instagram de Caroline de Maigret. J’aime ses petits reflets blonds. Sa couleur lumière. Mais surtout son allure naturelle. Frédéric regarde, acquiesce. Deux coloristes arrivent près de la table. Ils causent le Humpty Dumpty mais ça a l’air cool. « Du 5…Je suis d’accord on allège ». 3 hommes pour s’occuper de moi, rien que ça. Du sur mesure, on vous a dit. Diagnostiquée, chouchoutée, sublimée. C’est la promesse du salon.
Je passe de l’autre côté du miroir. Tweedledee et Tweedledum ont préparé une couleur. 2 pour le prix d’1. Ils appliquent le cocktail de part et d’autres. « Une belle coloration réside aussi dans le temps de pause. On commence derrière et on finit devant, par les invités « …Pardon?  « les cheveux blancs, on les appelle les invités ». Bye bye my Guess. L’impression d’être une muse entre les doigts de peintres. Le vocabulaire qu’ils emploient ne ressemblent en rien à celui que j’entends habituellement. En plus d’être beaux, ils sont charmants, attentionnés, gentils, drôles. Des experts du bien être. Après la pause, direction le shampoing. On me sèche une mèche au bac (ça aussi c’est inhabituel). « je regarde la couleur ». Frédéric sort du bois, regarde et dit « on éclaircit encore ». Et c’est reparti pour le rêve. Un peu de couleur à quelques endroits. Il repasse « Caroline sort de ce corps ». On rit. Après la pause sushi, j’attends un temps indéfini. on rince, on sèche, on brush. Et me voilà telle Alice au pays des merveilles:
IMG_4437
BLANC 4

 

Le prix. Fallait bien que le rêve s’arrête un jour. Tu comptes entre 400 euros et 600 euros, tout dépend de la mission. Tu peux te dire qu’à ce prix là, tu t’achètes un voyage destination le sublime. Et puis, le bien être n’a pas de prix! Tu peux aussi négocier une cagnotte Litchi auprès de tes amis pour ton anniversaire 😉