MINUTE MA BELLE

60 secondes dans l'intimité d'un sac de fille (et d'un gars aussi)

Elsa Wolinski et Sophie Trem

The other art of living

THE OTHER ART OF LIVING vous connaissez? Un petit coin de paradis niché sur une plateforme digitale. L’histoire a débuté il y a trois ans. L’auteur, Sophie Trem travaille depuis longtemps dans la mode mais pas du côté créa, puis elle traverse une période de changement d’orientation, fait une super rencontre à Pôle Emploi (oui, ça arrive!) qui lui détecte un fort potentiel créatif et lui donne la chance de se former sur Indesign, Photoshop etc…commence alors l’aventure de la blog sphère. Aujourd’hui, elle travaille pour Qwant, un moteur de recherche qui respecte la vie privée des gens. Sa positive attitude fait un carton d’audience. Sur Instagram, sa communauté de 53,4 K séduit les marques . Son angle Lifestyle à la sauce californienne aux accents australiens est dans l’air du temps, « Sophie c’est la Julia Roberts française » s’exclame Elsa Wolinski, son amie, qui retrouve en elle, une écoute, un point d’ancrage, une inspiration et un solide soutient depuis la disparition de son père, le dessinateur Georges Wolinski, disparu lors des attentats de Charlie Hebdo. « Notre rencontre est incroyable » s’exprime Sophie ». Je lui ai envoyé un petit mot comme tout le monde après les évènements tragiques qui m’ont bouleversée et elle m’a écrit un très gentil mot en prenant des nouvelles lorsqu’elle a appris que ma grand-mère venait de disparaître. » Depuis, Elsa et Sophie sont liées et se soutiennent. « Avec Sophie, et Lili Barbery-Coulon (du blog Ma récréation) on s’aide. »

Après quelques semaines de relance à croire dans mon projet, je réussis enfin à réunir les deux copines dans le salon de Sophie. L’accueil est chaleureux dans un chouette appart lumineux situé dans le 13ème arrondissement de Paris, grâce aux immense baies vitrées qui offrent un large horizon et une vue contemplative. Une ode à la contemplation où il fait bon méditer. A 9H, le soleil fait de l’oeil aux croissants rougeoyant, tel un coucher de soleil matinale. L’accueil est sympathique et tonique, comme Sophie qui a un esprit vif et une colonne vertébrale qui se tient dans une parfaite verticalité. Très structurée et ancrée, la jeune maman et blogueuse ne fait pas de places à l’approximation, chez elle, tout est maitrisé, même dans le lâcher prise. Avec des années de Self Développement, elle se connaît parfaitement en fait profiter sa communauté qui la suit pour avoir ses conseils de coach de vie. Récemment, elle a lancé The Good good Class pour fêter l’anniversaire de son blog. Elle apporte la clé aux autres  » Le problème on le crée et la solution est en nous. » Je lis seulement entre les lignes et arrivent à détecter ce que les autres ne voient pas seul. » Elsa acquiesce dans son coin. « Sophie a été très importante dans ma vie. Elle m’apporte beaucoup. J’ai beaucoup d’admiration pour des filles comme elle, qui prennent soin de leurs corps, se maquillent, restent mince. Je vais vers cela. mais pour le moment je suis en friche. » Rit Elsa. L’entretien et le vidage de sac a duré 45 minutes. Nous avons papoté des livres à lire pour s’épanouir, du projet des culottes Wolinskiki, dessinées par henrietteh et en vente au Bon Marché. Elsa, journaliste beauté à Point de Vue, est une femme très attachante. Ses posts sur Instagram et Facebook sont toujours dans une réalité qui touche les autres. Elle nous parle du projet qu’elle avait à coeur avec son père, les culottes, étendard du célèbre dessinateur et hymne à la liberté. Ensemble, j’ai l’impression que nous avons déballé des tonnes de sacs. Celui d’Elsa était crée par Isabelle Farrugia (la femme de Dominique Farrugia) et celui de Sophie contenait de nombreuses trousses dont une avec une multitude produits de beauté dans lequel se trouvait le parfum CHANCE de Chanel, un Rescue des Fleurs de Bach, la crème de Huit heures d’Elisabeth Arden, alors j’ai décidé de garder l’intégralité de l’interview et de la mettre dans l’heure Ma Belle. Mais de nombreuses minutes sont à regarder sur le compte INSTAGRAM de Minute Ma Belle. Et d’autres sont à suivre…