MINUTE MA BELLE

60 secondes dans l'intimité d'un sac de fille (et d'un gars aussi)

Sarah Lavoine et Gwendoline Hamon

Sarah Lavoine et Gwendoline Hamon

Sarah Lavoine, la designer m’accueille dans sa nouvelle adresse le ROCH HÔTEL aux côtés de Gwendoline Hamon. Toutes les trois, nous nous amusons au jeu du sac. « A trois, on inverse les sacs, et chacun devine ce qu’il y a dans le sac de l’autre ». Dans une parenthèse de complicité, une brume d’insouciance, un soupçon de légèreté. Des rires enfantins dans la cour de récré d’à côté font écho à leur amitié qui date de la petite enfance. Entre elles, il n’y a pas de secret, seulement le partage et l’envie d’être ensemble. La réussite de Sarah fait briller les yeux de Gwendoline « On est toutes très fières d’elle ». L’actrice à la chevelure rousse, petite fille de Jean Anouilh, tourne beaucoup pour la télévision et s’est attelée à l’écriture d’un One Woman Show « un rêve depuis très longtemps » après avoir écrit un roman « Les Dieux sont vaches ». J’aime particulièrement l’univers de cette femme qui a le charisme des héroïnes du XVIII ème siècle. Je l’imagine comtesse organisant des diners mondains à St Germain des Près. Gwendoline incarne pour moi la féminité et l’élégance. Mais son intelligence me saisit. Ouverte d’esprit, elle s’exprime autant sur une marque de vêtement, Vanessa Seward qu’elle admire, que sur des sujets plus profonds comme les attentats à Paris. Sarah, semble plus secrète. C’est une femme qui incarne son temps. Femme d’affaire, elle dirige plus de 20 employés dans sa petite entreprise Maison Sarah Lavoine, elle est entre deux avions, pour une signature de son livre à New York ou bien à Tokyo pour l’ouverture du prochain Café ELLE. Ses deux femmes là sont indépendantes, libres et elles ont vidé leurs sacs avec générosité. J’ai laissé une version longue car j’avais envie de laisser entendre leurs voix. Et puis, elles étaient drôles à me déballer leurs sacs qui nous ressemblent. Le cadre de l’hôtel est délicat, féminin, poudré, rosé. De la lumière dans un coin, telle une ruelle sombre où deux inconnus peuvent se rencontrer…et s’aimer. Comme Sarah et Marc? Lorsque le chanteur a surgit de nul part, ce fut un moment surréaliste et puis quand il a approché ses lèvres près du front de sa belle, en susurrant sincèrement « Oh mon Amour » le temps s’est arrêté et je crois que tout était dit. C’était si émouvant, comme un moment volé, qu’on offre aux autres malgré soi. Une évidence qui fait pâlir. Près des tables de la salle à manger, une immense bibliothèque a été aménagé, pour donner le côté comme à la maison. S’enfoncer dans le confort d’une matière, en effleurant la vapeur d’un thé qui brûle les lèvres, c’est l’alchimie de la sensualité qui se marie dans un geste pur à une respiration lente. Dans une oisiveté écervelée, mon regard se paume comme un embryon qui pointe son nez sans qu’on ne lui est rien demandé.

Mais que se cache-t-il dans le sac de Sarah Lavoine et Gwendoline Hamon?